LE CORPS QUI PARLE - LA SOMATOTHÉRAPIE
LE CORPS QUI PARLE - Notre corps est notre Temple de Vie
 
 
LA SOMATOTHERAPIE


Les questions à vous poser
pour commencer votre chemin vers l'AUTONOMIE, et retrouver le SENS de votre VIE

 
PREMIÈREMENT COMMENCER PAR : RESSENTIR

Écoutez les messages que vous donne votre corps :
- au niveau physique (tensions, douleurs, raideurs, engourdissement, gonflement, insensibilité, ne rien ressentir, etc...)
- au niveau du coeur (angoisses, sensation de poids dans la poitrine, le coeur serré, avoir le coeur gros, etc....)

DEUXIÈMEMENT SOYEZ ATTENTIFS À :

toutes les paroles que vous recevez (blessantes, flatteuses, agressives, amoureuses, humiliantes, respectueuses, etc...)  et celles que vous donner.

TROISIÈMEMENT ; QUI PARLE ?

Quelle personne, quel archétype, quelle petite voix intérieure, toutes ces facettes de vous-même, tous les sauveurs, victimes et bourreaux qui nous habitent, par exemple :

J'ai envie de me reposer dans mon canapé, avec une bonne couverture toute douce, chaude, et écouter de la musique  classique.

 " Oh oui, c'est génial, quelle bonne idée, je prépare tout ce qu'il faut......."
J'ai le sourire, je saute de joie, comme quand j'étais gosse, je sens l'excitation me gagner, c'est la JOIE

" Non mais c'est  pas possible, tu as vu tout ce que tu as encore à faire......"
La mauvaise mère en nous qui pointe le bout de son nez, le bourreau, le castrateur, le père autoritaire, etc...

" Si tu t'autorises à faire cela, comment veux-tu montrer l'exemple, on va te traiter de fainéant(e)..."
Coupable, on se détache de notre ressenti, rigidité, attaché au regard de l'autre, l'image de soi

" Tu auras le temps quand tu seras en retraite.."
Croyances, liées à l'éducation (qui est là ? papa, maman, la tante, le ou la...)
Croyances liées à la société, à ce que porte le monde, etc....

" Je ferme la porte à clé, car si mon mari, ma femme, ou quelqu'un d'autre arrive, il faut  que j'ai le temps de faire comme si je faisais quelque chose...
Mise en scène, panique, la peur se fait sentir....Manipulation, mensonge personnel, etc.......

ETC......... c'est à chacun (e) de faire connaissance avec :  qui est là ?, qui parle ? dans tout ce que nous SOMMES, dans tout ce que nous FAISONS.

Soyez metteur en scène, acteur, spectateur


QUATRIÈMEMENT : S'OBSERVER

CINQUIÈMEMENT : NE PAS S'IDENTIFIER

SIXIÈMEMENT : SE DÉTACHER

SEPTIÈMEMENT : NE PLUS SAVOIR, JUSTE ÊTRE



Quand nous faisons ce travail sur nous-même, il est plus aisé de comprendre l'autre et d'avoir de la compassion.
Quand nous jugeons, critiquons c'est que nous ne sommes pas guéris de nos blessures.
Il faut d'abord s'accueillir avant d'accueillir l'autre.



Comprendre le sens de sa maladie et prendre en charge sa santé

On ne perd pas une information, on en perd l'accès, à moins de l'utiliser souvent.
Ces "trous" de mémoire s'expliquent par la fatigue, le stress, l'âge.
Oui quand en somatothérapie, le corps se relâche, le stress s'évacue, les images remontent et parfois des pans de vie de la personne rejaillissent, certaines émotions liées à des traumatismes passés peuvent ainsi être recontactés et exprimés.
L'oubli se retrace en guérison.
Nathalie  Alvarez
( Directrice de l'école du corps-conscience )


 
Les étapes d'une Somatothérapie
(par Nathalie Alvarez - Ecole du Corps Conscience)


ETAPE 1 : Entrer dans la CONSCIENCE DU CORPS.
Le thérapeute amène la personne à percevoir ce qu'elle ressent, la manière dont elle habite son corps : jambes lourdes, trapèzes tendus, extrémités froides, insensibilité globale,  etc…
Nous sommes au niveau de la SENSATION.

ETAPE 2 : La personne massée est invitée à s'impliquer dans sa respiration. Le massage harmonisant, la technique de massage californien s'associent au shiatsu qui va chercher plus en profondeur et révéler les zones de tension avec leurs vides et leurs excès d'énergie. La RESPIRATION permet d'être présent et la confrontation est possible, surtout lorsque la zone massée est douloureuse. La personne n'échappe pas à ce qu'elle contacte. Aussi, quand la tension est perçue, naît l'expression du  BESOIN. Cela se passe sous forme d'émotions, de mouvements, de sons. Le thérapeute accompagne et encourage la personne en l'invitant à s'ouvrir et à accueillir tout ce qui la traverse.
Nous sommes au niveau de L'EXPRESSION.

ETAPE 3: La personne avec un processus d'intensité  sensorielle, émotionnelle vit un point d'orgue dans sa séance et une phase d'intégration se présente. Aussi l'expression verbale peut être un bon support pour intégrer le vécu de la séance et faire des liens avec sa vie en mettant l'accent sur ses besoins.
Nous sommes au niveau duRECADRAGE.

ETAPE 4 : Plus la thérapie avance, plus l'énergie circule et plus l'inconscient se dévoile, bien sûr avec ses phases de résistance. Les BLESSURES sont parfois inacceptables avec des montées de rage, de colère mais aussi des peurs irrépressibles qui parfois tétanisent certaines parties du corps.
Nous sommes au niveau de L'ACCEPTATION.

ETAPE 5 : La personne, qui a tour de rôle, était dans le déni ou la révolte avec ses différentes formes de réaction (se figer, fuir ou combattre) commence à reconnaître ou renaître. Souvent la GESTALT met en scène l'inconscient familial et permet à la personne de laisser rejaillir tous les rôles de victime, bourreau ou sauveur avec leurs non-dits. L'utilisation de la créativité (terre, collages, dessin,  etc.) renchérit cette phase de la thérapie qui se veut de plus en plus authentique et libératrice.
Nous sommes au niveau de LA RESPONSABILITE.

ETAPE 6 : Une phase de clarté, de lucidité  s'ensuit. D'ailleurs la thérapie s'élargit, l'imaginaire avec ses symboles donne une dimension non plus personnelle mais transpersonnelle. Le rêve éveillé, le tarot avec ses arcanes ou tout support archétypal s'invitent, l'accès à la CONSCIENCE DU SOI s'ouvre. Des états de conscience non-ordinaire comme ceux traversés dans une transe ou en rebirth amorcent un effet purificateur sur l'inconscient.
Nous sommes au niveau de L'EVIDENCE.

ETAPE 7 : La personne a trouvé des clefs avec un sentiment de LIBERATION, d'ouverture.
Elle a reconstruit les pièces de son puzzle en trouvant une harmonie intérieure mais
aussi elle a acquis cette conscience de TEMOIN. Au-delà de sa souffrance,
elle est sur la voie de la CONSCIENCE qui privilégie l'ETRE à L'AVOIR.
Nous sommes au niveau de L'UNITE.

Toutes ces étapes s'inscrivent dans un processus non pas linéaire mais holistique qui comprend autant de sauts de conscience que de périodes de maturation voire parfois de régression.  Chaque personne suit son fil en toute liberté et respect. Le " final " d'une somatothérapie crée un sentiment  de faire partie de quelque chose de plus vaste
et de plus puissant que soi.

L 'amour de la VIE pulse.
 
 
 
 
 

Somatothérapie  : Soma ( le corps )
                               Thérapie ( le soin )
 
La somatothérapie désigne l'ensemble des techniques psycho-corporelles , qui tiennent compte de la mémoire corporelle.
 
C'est à dire que tout mon vécu, présent et passé se trouve écrit dans l'histoire de mon corps.
 
En allant toucher le corps nous allons réveiller cette mémoire, et proposer à la personne de venir respirer de façon plus consciente afin de libérer le message qui se trouve inscrit dans une tension, une douleur, une gène ,etc..
 
La vraie question est où cela se passe dans mon corps quand  je parle de mon problème ?
 
Comment je respire, est-ce dans le ventre, dans le haut du dos, cela se serre-t-il dans la gorge, etc....

Chaque personne est différente, chaque histoire, chaque tension et ainsi le corps va se manifester de façon également différente.
 
La somatothérapie c'est se trouver en face de quelqu'un qui a mal dans son corps, dans son coeur , ou dans sa psyché ( esprit ) qui est gêné par quelque chose dans sa vie.
Et qui va venir se rencontrer dans son corps pour recréer du mouvement là où quelque chose s'est bloqué et fait mal, qui dérange.
 
Les massages californiens, shiatsu, relaxation coréenne, bioénergie, etc..y sont utilisés comme outils de l'approche psycho-corporelle.
 
Le corps est le dépositaire de toute l'histoire de la personne; Le toucher est utilisé afin de réactualiser les vécus inachevés, enfouis, à l'origine de blocages et de comportements inappropriés.
 
Notre structure corporelle est notre grille de lecture du monde. L'assouplir donne de nouvelles directives.
 
Les émotions n'occupent pas que notre mental. Elles vivent dans le corps, s'y propagent comme des ondes à la surface de l'eau, et parfois s'y inscrivent durablement.
 
A force d'emprunter telle ou telle voie dans nos tissus, elles dessinent des chemins, tracent des autoroutes  que peu à peu on privilégie, au détriment de sentiers à l'abandon.
 
En circulant dans notre corps, les émotions nous structurent.

Et leurs empreintes vont finalement nous conditionner dans notre façon de ressentir le monde et de vivre la relation.
 
Comme une corde de violon, qui vibre , nos tissus laissent courir les émotions ou au contraire les bloquent.
 
Un traumatisme, une frustration, une incompréhension  , et voilà qu'apparaît une retenue dans le corps, un obstacle que la vibration émotionnelle ne pourra plus franchir naturellement.
 
Dans le cadre d'un travail sur Soi, il est intéressant d'engager son corps dans la compréhension de nos peurs, de nos colères, de nos joies ou nos tristesses.

Le corps ne ment rarement, il nous parle de notre histoire physique et psycho-émotionnelle. L'écouter est déjà une façon d'avancer.
 
Travailler sur Soi est une démarche honnête et enrichissante. Impliquer son corps dans ce travail est peut-être encore plus courageux. Car ce corps  est là, palpable.

Comme un grand livre qui consigne notre naissance, notre enfance, notre adolescence et les grands moments de la vie.
 
La relaxation , le travail corporel, la danse-thérapie ont tous en commun de libérer les tensions et les restrictions du mouvement.
 
"Chaque tension musculaire contient l'histoire et la signification de son origine" constatait déjà Whilhelm Reich.

Le massage - c'est son aspect découvrant- permet d'interroger sans mots les origines émotionnelles de chaque blocage énergétique, d'amener la personne à prendre conscience de ses déséquilibres , de ses raideurs, des ses trous dans le corps, de ses ruptures, pour en comprendre le sens.
 
Il peut aussi - par son côté recouvrant - refermer les blessures symboliques, relier les parties d'un corps éclaté, reconstruire, unifier, harmoniser.
 
Pour la personne qui reçoit le massage, les blocages seront ressentis comme des douleurs, des tensions, des zones sans vie.

Elles vont raconter le pourquoi de leur origine, les souffrances qu'elles renferment et les raisons pour lesquelles elles n'ont pu s'en défaire.

Après l'expression de ce trop plein de souffrance, qui peut se faire par la parole mais aussi par des mouvements spontanés de libération ou par des larmes , des cris, des rires, vient le moment de l'apaisement.

La perturbation se transforme en courant régulier, simplement parce qu'elle a pu dire son existence.

L'émotion peut de nouveau circuler. La structure est modifiée. De cette transformation naît une façon différente d'aborder le monde et la relation.

Même le passé, qui semblait si douloureux, si limitant, est réinterprété par une pensée plus compréhensive.

Le corps, support du Soi, a lâché un poids qu'il n'a plus a porter.

Il est plu mobile, plus souple, plus conscient, de son axe et de son enveloppe, plus inscrit dans le présent, potentiellement plus disponible pour d'engager dans la relation ou l'action.
 
Les émotions ne résonnent plus de la même manière en elle. Au lieu de bloquer conte les failles du passé, elles redeviennent ce qu'elles son : une énergie motrice, créatrice, libre de circuler.
 
On peut ignorer quelque chose, l'important c'est de savoir chercher.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint